images13

VTT novembre 2016

Le Moucherotte !

Randonnée VTT exigeante, mais au sommet du Moucherotte, vous aurez une vue imprenable sur Grenoble, la Chartreuse, Belledonne, l’Oisans et le Mont Blanc si vous avez un très beau temps !
Bonne randonnée !

Les 5 et 6 novembre, c’est déroulé le stage de formation animateur du Codep 38. Ce n’est pas moins de 25 cyclos qui ont participé à cette formation sous la houlette d’André, de trois moniteurs et un instructeur. Ces deux jours

se sont déroulés dans une ambiance très conviviale et studieuse. La météo, initialement prévue par très bonne, a finalement été clémente et a permis aux stagiaires de mettre en pratique les deux jours, ce qu’ils avaient appris en salle. Nous avons pu remarquer la présence de plusieurs jeunes, ce qui est très encourageant pour l’avenir.

Un petit mot de Claude LENOBLE, le Délégué Régional à la formation : Félicitations pour ce très bon stage et bravo pour votre disponibilité. Je te demande de transmettre à toute ton équipe ma satisfaction et la chance que j'ai de vous avoir dans la commission de formation.

Ci-dessous quelques photos cette formation.

DSCN0846 1

DSCN0839 1      DSCN0840 1

DSCN0841 1

Le Cyclo Club Nord Isère a accueilli notre AG qui s'est déroulée le 18 novembre à Villefontaine, en présence de Madame Myrianne SAPET, chargée des sports. Jean Jacques PECH, Président de la ligue Rhône Alpes, nous a rejoint un peu plus tard dans la soirée.

Dauphine 1 1

48 clubs étaient présents à cette occasion.

Alain IMBERT, a présenté son bilan moral, puis toutes les commissions ont présenté leur rapport d'activité. Puis ce fut au tour de la trésorière Frédérique DURAND de nous présenter le bilan financier. Tous les bilans ont été validés à l'unanimité.

Cette année mettait fin à une olympiade, tous les membres étaient démissionnaires.14 candidats se sont présentés à vos suffrages. Tous ont été élus. C'est Christian HOUVION qui a été choisi par les membres du nouveau comité directeur comme Président pour la nouvelle olympiade qui nous emmenera jusqu'en 2020.

Nous nous sommes quittés  vers 22h30 après avoir pris le verre de l'amitié.

Compte rendu plus détaillé à suivre dans les prochains jours.

 images14

Promouvoir l'itinérance, la découverte de nos Alpes, les paysages, le vélo électrique, le partage en commun de l'effort et de l'après effort.....Tout y est, c'est du cyclotourisme !

 fleche verte   Visionner la vidéo

proclamation résultas distribution récompences 12

Les jeunes cyclos isèrois à l’épreuve

Le Critérium départemental a été organisé par le Codep le Samedi 17 octobre à Montalieu-Vercieu, en collaboration avec le club cyclo local. 

Cette édition s’est déroulée uniquement sur une journée (ceci étant un souhait des écoles cyclo).

La préparation et l’organisation  de celui-ci confié à Daniel SEMANAZ de la commission jeunesse.

Cette nouvelle organisation a remporté un vif succès, puisque 10 écoles cyclo sur 12 du département étaient présentes, à savoir : Montalieu, St Savin, Veyrins-Thuellin, Romagnieu, Villefontaine, Massieu, Cyclo Club Nord-Isère, CTG Grenoble, Gillonnay, Vif,  ceci représentant 91 jeunes. En même temps 42 éducateurs de ces différents clubs étaient également mobilisés.

A 08h30, Daniel a présenté le déroulement de la journée et chacun a aussitôt pris possession de sa tâche.

Les jeunes du Critérium (soient 52 jeunes) après avoir fait vérifier leur Vtt et trousses de réparation, sont allés en salle pour la cartographie, avant de partir sur le parcours orientation et le rando-guide. (d’une vingtaine de kms au total).  L’après-midi fût consacrée  à la maniabilité (vers la Vallée Bleue), la mécanique et le test nature.

Les jeunes du Concours d’Education routière (soient 39 jeunes) ont été pris en charge par des éducateurs pour faire la partie maniabilité le matin dans une cour d’école, et la mécanique en salle. L’après-midi ils sont allés rouler en groupe de 10 sur un parcours avec leurs éducateurs.

Tous les jeunes s’étaient retrouvés entre 12h30 et 13h30 à la salle de la cantine scolaire (mis à disposition par la ville de Montalieu), où ils ont pu apprécier  les spaghettis à la bolognaise préparés par Christian et Agnès.

Au fur et à mesure que les résultats arrivaient, Yves Bigel se chargeaient d’enregistrer cela, aidé par des éducateurs, afin de pouvoir établir les classements en vue des récompenses.

A 17h30, en présence de notre président, Alain Imbert, Daniel Semanaz annonçait les résultats aux jeunes qui étaient impatients de les connaître.

Chez les filles : en catégorie 13/14 ans : 1ère : Léa Mercier (Romagnieu).

‘’        ‘’      ‘’     en catégorie 15/16 ans :  1ère : Mélanie Poncet (St Savin).

Chez les garçons : en catégorie 13/14 ans :1er : Lilian Desailloud (Romagnieu)

    ‘’    ‘’     ‘’         : en catégorie 15/16 ans : Cyril Revol (Romagnieu) ex-aequo avec Vincent Bruhat (Montalieu).

                           : en catégorie 17/18 ans : 1er : Ulysse Da Sylvia Léo (St Savin).

Chez les garçons en route 13/14 ans : 1er : Yolan Cadat (Gillonnay)

Au concours Education routière : 1er : Matéo Griffon (Massieu).

Le challenge récompensant l’Ecole cyclo la plus nombreuse a été attribué cette année au CVTT de Veyrins avec 17 jeunes présents.

Après l’annonce de tous ces résultats la journée se terminait autour des boissons et petits gâteaux.

Cette édition aura donc été un grand succès et plébiscité par l’ensemble des responsables d’Ecole cyclo présents, nul doute qu’en 2016 ils seront encore plus nombreux.    

Carre 

Carre 2

Réunion printemps sécurité le 4 mars à EYBENS

Accueillis par le club de Grenoble, les Cyclotouristes Grenoblois et son Président Jules Arnaud, 28 clubs représentés par une ou deux

personnes ont écouté la présentation sur le club des CTG qui fête ses 90 ans d’existence cette année.

DSC08734

Présentation du programme de la soiréepar Denis VITIEL DS Codep et Alain IMBERT le Président du Codep.

Marc Roux chef du service a abordé l’épineux sujet pour nous cyclistes du revêtement des routes.

Comment fait-on une chaussée, avec quel revêtement et pourquoi ?

Les questions-réponses avec la salle furent très enrichissantes.

DSC08735

Guy Ferrero  (Monsieur Vélo) présenté les projetsen cours et évoqué le futur proche en termes d’aménagements cyclables.

Là aussi un échange enrichissant avec la salle.

Malheureusement Michel Costantini retenu par ses obligations professionnelles n’a pu être présent et nous a privé d’une intervention sur les étirements.

Denis VITIEL a donné quelques informations sur la sécurité, Alain Imbert finissant la réunion avec une présentation sur les nouveautés de notre assureur Fédéral et annoncé le début de la campagne CNDS pour mi-mars.

DSC08737

La réunion s’est terminée par le pot de l’amitié servi par les CTG.

images14

La charte du vététiste

L’image du VTT et des vététistes auprès du grand public n’est pas toujours celle que nous souhaiterions. C’est pourquoi nous avons élaboré

cette charte, destinée à tout vététiste évoluant en milieu naturel. Une charte conçue à partir des principes de base de celle éditée par Mountain Riders et approfondie pour s’accorder au mieux avec notre pratique.

Ces principes et conseils n’ont pas été pensés pour dicter ou contrôler la communauté vététiste, et nous sommes conscients que dans la réalité, la mise en œuvre de certaines règles selon le type de pratique adopté n’est pas forcément évidente. Pourtant, c’est à force de volonté, d’information, d’éducation et de sensibilisation que l’intégration de notre activité, encore jeune parmi les autres sports de nature, sera facilitée et que sa perception auprès des autres usagers et des gestionnaires en sortira grandie.

Les points énoncés ci-dessous se veulent fédérateurs. Ils sont autant de jalons pour faire en sorte que la pratique du VTT se fasse de façon responsable par tous. Chaque usager sera ainsi informé et sensibilisé à l’impact qu’il peut causer lors de sa pratique et de son passage sur un sentier.

Merci de prendre le temps de consulter cette charte, de la faire connaître autour de vous, et bien sûr de l’appliquer !

Respect du sentier

  • En randonnée comme en compétition, restons sur le sentier. Soyons attentif à la trace et à ses abords : roulons de manière à ne pas détériorer l’intégrité du sentier.
  • Le VTT est une activité technique. Ne cassons pas les virages en descente, respectons les limites des sentiers sans faire de coupes, et évitons les dérapages, cela accélère de façon irréversible l’érosion.
  • Après une période de pluie, évitons de parcourir les secteurs boueux : rouler sur un sentier boueux provoque une érosion accrue de celui-ci, et au fil du temps, un élargissement inutile et dommageable.
  • Ne réalisons pas de travaux non autorisés sur un sentier : assurons-nous d’avoir l’autorisation des propriétaires ou des gestionnaires avant toute action. L’aménagement non autorisé ou illégal des sentiers peut entraîner des dommages à l’environnement, des responsabilités en cas de blessures, ou même la possible fermeture du sentier.
  • Ne roulons pas sur les sentiers fermés ou interdits aux VTT . Ne pas respecter ces consignes est non seulement illégal, mais donne une mauvaise réputation aux vététistes. Si une interdiction vous parait abusive, seule une médiation organisée avec les gestionnaires du sentier concerné au nom d’une structure fédérale ou associative, éventuellement relayée par eco-sentiers,  peut avoir une action constructive.
  • Participons, avec eco-sentiers ou toute autre association, à l’entretien des chemins : élagage, réparation des murs de soutènement, enlèvement des branches et pierres, construction de drainages de ruissellements, fermeture des coupes de virages, nettoyages de printemps… Le plaisir de rouler sur un sentier que l’on a participé à entretenir n’en est que plus grand !

Respect des autres usagers

  • Adeptes du VTT, nous partageons les sentiers avec les randonneurs pédestres et les cavaliers. N’oublions pas que les vététistes n’ont jamais la priorité. Ils doivent céder le passage aux randonneurs et aux cavaliers.
  • Ralentissons lorsque nous approchons d’autres usagers du sentier et annonçons-leur poliment notre présence. Soyons prêts à toute éventualité et à nous arrêter s’il le faut. L’usage d’une sonnette permet une approche « douce » en avertissant de notre présence.
  • Roulons lentement lorsque la visibilité est réduite, ou bien lorsque les sentiers sont fréquentés afin de ne pas mettre en danger la sécurité des autres utilisateurs du sentier ainsi que la nôtre. Soyons courtois.
  • Renseignons-nous sur les périodes de chasse. En période de chasse, évitons si possible les traversées de battues.

Respect de la nature

  • Ne jetons pas de détritus en pleine nature (emballages de barres céréalières, chambres à air, sacs plastiques…). Gardons-les dans nos sacs jusqu’à la prochaine poubelle. N’ayons pas peur de ramasser les détritus oubliés par d’autres usagers.
  • Ne dérangeons pas la faune. N’effrayons pas les animaux et respectons leur habitat.
  • Préservons la flore de nos forêts et montagnes. N’arrachons pas de fleurs et ne cassons pas de branches.
  • Respectons les activités pastorales et agricoles, qui participent à la vie et à l’entretien des espaces naturels traversés.
  • Respectons la signalisation aux entrées de parcs. Certaines espèces sont très sensibles au dérangement et d’autres sont en voie de disparition. L’interdiction de certaines zones est parfois le moyen de les sauver.

Environnement et implication

Eco-sentiers encourage tous les pratiquants à adopter les principes plus généraux de respect de l’environnement, notamment à travers les conseils proposés par l’association Mountain Riders (www.mountain-riders.org) en partenariat avec la Fondation Nicolas Hulot (www.defipourlaterre.org).

Lien du site « Eco-sentiers »

Téléchargement de l'Unité Sécurité. Document pour les Délégués Sécurité.

Suite à votre mail concernant le VAE voici notre réponse.

 

Un Vae  aux normes 250 watt  et 25 km/h est considéré par  les assurances comme un vélo. Il n’est donc pas utile dans une manifestation de vérifier ce point technique auprès des participants ponctuels. Si toutefois un participant (licencié ou non licencié)   serait présent  avec un VAE  qui n’est pas à cette norme, en cas de sinistre c’est sa propre responsabilité qui serait engagée et il ne serait pas couvert par l’assurance. Par contre s’il cause des dégâts à un autre participant  à vélo ou en VAE homologués, ceux-ci seront bien couvert par notre assurance et l’auteur sera considéré comme un tiers externe.

A l'inscription d'une manifestation il n'est plus nécessaire ni de déclarer qu'on roule avec un VAE homologué ni  de demander la présentation de la charte que ce soit pour un licencié ou un non licencié. Les contrôles associés seraient d'ailleurs matériellement difficiles.

Il n’est pas interdit de faire une information et/ou un affichage  pour cela (la nécessaire homologation des VAE)  lors des manifestations. LA FFCT pourra étudier un type d’affiche modèle à ce sujet ultérieurement.

Certaines associations commencent à mettre en place des manifestations spécifiques VAE. Ce sera peut-être une option pour nos clubs pour séparer les genres  de pratiques comme nous l’avons fait pour le VTT. Ce choix dépendra du nombre de VAE et de l’évolution de cette nouvelle pratique 

En espérant avoir répondu à vos questions. Nous restons à l’écoute car le VAE évolue et sa gestion  suivra également des adaptations  en fonction du vécu sur le terrain.